Lecture

La route

Si vous avez besoin de légèreté, que vous avez plutôt le cafard, peu confiance en l’homme : passez votre chemin, ne prenez pas cette route et bon week-end !

Pour les autres, si vous ne l’avez pas déjà lu, voici un roman très gris, sombrement gris, avec peut-être une sorte de lueur d’espoir, et je n’en suis pas si sûre…

Il y a quelques mois (ou plutôt quelques années), quelque chose est arrivé et depuis, le continent américain (toute la planète ?) est recouvert d’une cendre grise, la plupart des êtres vivants sont morts, mais il en reste une poignée, qui erre, à la recherche de nourriture (en conserve, nécessairement), d’eau buvable… On n’a pas plus de détails, car ils importent peu, l’essentiel étant notre couple de « héros » du livre. Ainsi l’on va prendre la route avec un homme et son fils (4 ans ? 6 ans ?), ils tente de quitter les contrées plus froides avant l’hiver, pour se rapprocher de la côte, dans l’espoir de trouver une meilleure place pour vivre… survivre plutôt… ils trainent un caddy avec eux où sont entassés tout ce qui leur est nécessaire : des couvertures, des boîtes de conserves, une bâche en plastique pour se protéger de la pluie la nuit… Ils évitent de s’installer dans les villes où les rares hommes restants semblent être véritablement devenus des loups pour les hommes plus faibles… ils ne restent pas non plus dans les fermes isolées, cela semble trop risqué… L’écriture est très sobre, pour mieux nous permettre de ressentir le froid, l’humidité, la faim, la peur… C’est une sorte de quête qui semble vaine, survivre, parce qu’il n’est pas si simple de mourir surtout lorsque l’on a un enfant… Un roman totalement apocalyptique qui a été adapté en film, non pas avec Will Smith qui aurait réussi à sauver le monde, mais avec Viggo Mortensen qui sait donner vie à des personnages sombres quand c’est nécessaire. Je ne me souviens plus si je l’ai vu, je sais que le DVD est à la bibliothèque, je l’emprunterai, le film a pris des libertés par rapport au livre, cela m’intéresse de le voir…

3 commentaires sur “La route

  1. Pas pourmoi non plus. Je n’aime pas la science fiction.
    Je n’ai rien compris au livre  » L’anomalie  » Goncourt 2020.
    Bonne fin de journée.
    Sylvie

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s